Snowide arrête les fixations et recentre l’offre d’Apo


Suite à des problèmes de délais de production et de fiabilité, la société Snowide, propriétaire de la marque Apo, a décidé de stopper le programme de fabrication de fixations de snowboard et de licencier les personnes concernées par ce projet, dont Régis Rolland lui-même, le fondateur de la marque. «Nous avons eu beaucoup de retours sur les produits et la production ne suit pas. C’est un programme qui a pris quatre ans de développement et nécessité un investissement important, tout ça pour devoir l’annuler à la fin ! Cela a créé un trou conséquent dans notre business ce qui nous a contraint de nous séparer de trois personnes», explique Michael Vaughton, Pdg, joint par téléphone alors que les rumeurs enflaient sur la santé de la société. «Nous recentrons l’activité sur ce qui marche bien», ajoute le Pdg. Jusqu’ici développés par Régis Rolland, les snowboards Apo seront « shapés » par Eric Bobrowicz, alias Bob, ancien de Rossignol et fondateur de la marque de skis White Doctor également dans le giron de Snowide. Mais, bien que personne ne soit irremplaçable, il reste étonnant que la société se sépare du fondateur emblématique de la marque Apo. «Il n’y a rien de personnel», affirme Michael VaughtonLe textile Apo n’est pas concerné par ce recentrage : «Nous avons réduit l’offre, mais nous continuons. Les pièces seront livrées pour cet hiver», assure le Pdg, qui se dit aussi confiant pour la distribution des bottes de snowboard Deeluxe et des lunettes Nike Vision dans le réseau sport, «un véritable succès», ainsi que pour la marque suédoise Colour Wear, qui est venue étoffer le portefeuille de l’entreprise l’hiver dernier. Basé à Genève, avec un camp de base à Annecy et une autre filiale aux Etats-Unis, ainsi qu’une boutique à Bormio en Italie, Snowide appartient à des investisseurs russes (propriétaires notamment de l’écurie Marussia F1) qui ont racheté Apo Snowboards et White Doctor en 2010. Snowide vise les 3M€ de chiffre d’affaires