Salomon en série limitée chez The Broken Arm


blog salomon brokenarm 2015-11-06 à 09.14.39 copie

Le leader du trail s’est associé au concept store parisien ultra pointu The Brocken Arm pour développer une version modifiée de sa SnowCross, inspirée des sentiers mais pensée pour la rue.

Emmener les hipsters parisiens sur les chemins escarpés du trail, il fallait oser. Salomon et The Broken Arm l’ont fait ! Et comme souvent dans les belles histoires, tout est parti d’une rencontre. Celle-ci met en scène Guillaume Steinmetz, un des membres fondateurs du magasin parisien (avec Anaïs Lafarge et Romain Joste), et l’une de ses clientes qui débarqua un beau jour de printemps 2014 avec une paire de Salomon SnowCross aux pieds, modèle davantage destiné aux dénivelés montagneux qu’au bitume de la Capitale. Pour Guillaume, c’est la révélation. « Cette jeune femme n’avait absolument rien à voir avec l’univers du trail mais portait cette chaussure pour son esthétisme pur. J’ai trouvé cela très beau », raconte-il. Sensibles au côté technique et à l’esthétisme épuré de Salomon, les responsables proposaient déjà la S-Lab XT Softground, mais sont littéralement tombés sous le charme de cette SnowCross qu’ils ne connaissaient pas. « Ce modèle représentait une prolongation de ce que nous proposions, il nous permettait d’aller encore plus loin dans notre démarche. » Pour les trois associés, ce véritable coup de cœur devait se matérialiser par une collaboration avec le fabricant français. Leur idée ? Proposer un détournement pur et assumé à destination  non pas d’une clientèle de coureurs mais d’un consommateur mode. Ainsi, la semelle de cette SnowCross a été retravaillée pour une utilisation urbaine et propose des couleurs inédites. « Cette basket est tellement puissante à la base que nous avons simplement mis en exergue certains éléments et joué sur une nuance de couleurs, détaille Guillaume Steinmetz. Tous les logos que nous aurions pu affiner ou même retirer, nous avons au contraire décidé de les mettre en abyme. Nous ne voulions pas en faire une chaussure de running simplifiée, nous voulions conserver l’aspect technique et brut de la chaussure. » TH