Odlo accélère l’allure en running


blog 2 ODLO RUN_Oth_1516_31L’arrivée du Suédois Jonas Ottosson à la tête d’Odlo, il y a un peu plus de deux ans, a littéralement réveillé la marque suisse. L’ancien pdg de Peak Performance a insufflé un nouveau style et affirmé de nouvelles ambitions. Les lignes sont épurées, avec de vrais partis pris stylistiques, les couleurs sont coordonnées et les collections plus structurées. Quant à la qualité, elle a toujours été au rendez-vous. A noter que 80% des produits Odlo sont fabriqués dans les usines de la marque au Portugal et en Roumanie.

Le challenge de l’entreprise est de contrebalancer le poids de l’hiver, qui représente aujourd’hui 68% des 150 millions de francs suisses de chiffre d’affaires. «L’hiver restera toujours majoritaire, mais l’objectif est d’arriver à 55/45», indique Cédric Georges, nouveau directeur d’Odlo France. Pour arriver à cet équilibre, la marque mise en particulier sur le running. «Nous réalisons une forte croissance dans le textile running qui atteint 15% du chiffre d’affaires et même plus dans nos boutiques», précise Cédric Georges. Avec comme fer de lance, la gamme Zeroweight, «qui se caractérise par sa légèreté, des matières extensibles et respirantes ou encore des marquages réfléchissants», souligne le manager. La marque s’appuie sur un réseau de 20 boutiques (4 succursales, 16 franchises) dans l’Hexagone et quatre ouvertures sont prévues, dont un outlet parisien dans le Marques Avenue A13. «Nous voulons asseoir la marque en ouvrant 3 à 4 magasins par an sur le territoire», ajoute-t-il.

Enfin, basé dans l’agglomération d’Annecy, le siège d’Oslo France quitte Poisy pour le Parc Altaïs à Chavanod.