L’ultra « Trace du Mont-Blanc »


trace MB3C’est une course inédite de ski-alpinisme que proposent la Compagnie des Guides et les ESF de la vallée de Chamonix : La Trace du Mont-Blanc (2 mai). Il s’agit de la remontée de la Vallée Blanche en ski de rando, soit 23 km et 3.300 m de dénivelé depuis le parvis de l’église jusqu’au sommet de l’aiguille du Midi (3.842m). Les concurrents évolueront en équipe, ou plutôt en cordée, de deux ou trois. « Le parcours se déroulant aux deux tiers sur glacier, l’encordement est obligatoire », précise David Ravanel, président de la Compagnie des Guides.

blog trace MB1

©photos D.Ravanel

Il s’agit aujourd’hui de la seule compétition sportive se déroulant dans le massif du Mont-Blanc. L’événement est porté par l’association Mont-Blanc Ski & Guide, qui fédère la Compagnie des Guides et les trois écoles de ski ESF de Chamonix, Argentière et Les Houches. Mais aux côtés des guides et moniteurs, ce sont tous les acteurs de la vallée qui se mobilisent : la communauté de communes, l’ENSA, le Club des sports, les remontées mécaniques de la Cie du Mont-Blanc (CDA), la société de secours La Chamoniarde, ainsi que les équipementiers Millet, Dynastar, Suunto et Petzl.

« La pratique et le marché du ski de randonnée sont en plein essor. Chamonix se devait de proposer une course de ski-alpinisme d’une certaine ampleur, sur un parcours mythique comme la Vallée Blanche. Pour cette première édition nous avons limité l’épreuve à 300 personnes, avant de monter progressivement en puissance par la suite, tout en respectant les impératifs de sécurité et d’environnement », indique David Ravanel.

Après la remontée de la Mer de Glace, le parcours fait un crochet par la pointe Helbronner, lieu d’arrivée du téléphérique de Courmayeur (ou très précisément par le col des Flambeaux à quelques dizaines de mètres de la frontière italienne), ce qui permet au public d’approcher au cœur de l’événement. De là, les skieurs verrouillent leurs fixations pour la seule descente de la course (400 m-) avant d’entamer la traversée du glacier du Géant et la remontée de l’aiguille du Midi.

Deux départs seront donnés, entre 6 et 7 heures selon le bulletin météo pour les « experts » et entre 8/9h pour les « pros ». Les inscriptions de 75€ par concurrent incluent la redescente… en téléphérique.