Les enjeux de la filière Outdoor en Rhône-Alpes


dynastar sallanches BD

Usine Dynastar (groupe Rossignol) à Sallanches, Haute-Savoie. La dernière usine de skis en France.

Des principaux bassins économiques de l’industrie des articles de sport que compte l’Hexagone, comme le Sud-Ouest, Paris, ou encore l’Alsace, c’est la filière outdoor de la région Rhône-Alpes qui arrive à la première place avec 328 entreprises (+3%), totalisant un chiffre d’affaires BtoB de 3,3 milliards d’€ ht (+10%) en 2014, pour 5.730 emplois (+1%). Une industrie des sports outdoor au sens large du terme, qui s’est construite autour des lieux de pratique des sports d’hiver et de montagne.

Si beaucoup de fabricants de matériel ou de textile ont fermé leurs usines en trente ans, l’observatoire annuel de l’association Outdoor Sports Valley (OSV) montre que 56% des entreprises outdoor de la région (soit 183) intègrent une activité de conception et/ou fabrication, qu’il s’agisse de production d’articles finis (Rossignol-Dynastar, Petzl, TSL, Plum, Sup’Air…) ou de prototypage (Salomon, Mavic, Millet, Fusalp…). Celles-ci totalisent 4.680 emplois pour 2,7 milliards d’€ de CA ht. La plupart de ces entreprises intègrent également une activité de distribution BtoB.

En revanche 44% des entreprises outdoor de la région (soit 145) sont exclusivement des structures de distribution BtoB. Il s’agit d’importateurs, d’agences commerciales ou de filiales qui distribuent des marques étrangères dans l’Hexagone, comme Amer Sport France, The North Face (VF), Scott Sports, Tecnica France ou encore Loisiralp, Nic Impex, Ricochet… Ces entreprises totalisent 1.050 emplois et 600 M€ ht. •

Lire l’article dans son intégralité dans La Lettre Outdoor Experts n°172 novembre 2015.