Le marché du vélo poursuit son ascension


blog look2

©Look Cycle

Après un coup de pompe en 2012 (-4%) et une reprise en 2013 (+3%), le marché du vélo poursuit sur sa lancée affichant une hausse de 7,5% en 2014 pour atteindre un chiffre d’affaires de 1,6 milliard d’euros, révèle l’Observatoire du Cycle dans sa livraison annuelle des chiffres du marché. 

Les ventes de cycles sont en forte progression (+8,5%) totalisant un chiffre d’affaires de 918,8 M€ pour 2.977.600 unités, tandis que les ventes de composants et accessoires atteignent 697,3 M€ (+6%).

La dynamique vient notamment de la poussée « spectaculaire » des vélos enfant à +17,5% (hors VTT) pour atteindre 19% de parts de marché et de « l’explosion » des ventes de VAE, selon l’expression même de Jérôme Valentin, président d’Univélo. Celles-ci affichent +37% pour atteindre 77.500 unités. « Cette croissance va se poursuivre et même s’accélérer », ajoute-t-il. Sur un marché européen du vélo à assistance électrique (VAE) qui totalise 1,2 million d’unités, le marché français arrive en troisième position après l’Allemagne (480.000 unités) et les Pays-Bas (223.000 unités) et devant l’Italie (60.000 unités) ainsi que la Suisse (50.000 unités). Un marché français auquel il conviendrait d’ajouter quelque 15.000 VAE vendus directement aux entreprises ou collectivités. Bien qu’encore modeste au regard des près de trois millions de cycles vendus, le segment VAE représente bien, selon les professionnels, le futur gisement de croissance de l’industrie du vélo. « Mais il reste à changer la perception des 19/30 ans sur le VAE en créant des produits plus adaptés à cette catégorie d’âge », souligne Jérôme Valentin. Le VTT électrique (environ 6.000 unités) fait partie de ces produits potentiels.

©Scott

©Scott

D’autant que « la locomotive du marché du cycle » dans son ensemble reste le Vélo Tout Terrain. Selon l’observatoire, les ventes de VTT adulte sont en hausse de 10% en volume représentant 28,5% des ventes de cycles.

Côté distribution, les détaillants cycles tiennent la première place en valeur avec 50% de pdm (+6%), devant les grandes surfaces de sport (GSS) qui détiennent 34% du marché (+12%), tandis que les grands surfaces alimentaires et automobiles se situent à 8% (+4%). A noter que les ventes sur internet (8%) progressent de 24%.

En volume, les GSS contrôlent 52% du marché, les détaillants 24%, les GSA 21% et internet 3%. Si les détaillants cycles « se maintiennent depuis dix ans à la première place en valeur », comme le souligne Jérôme Valentin, le champion du prix moyen est internet, à 701 €, contre 658 € pour les détaillants et 202 € pour les GSS.

Enfin, le marché des pièces et accessoires (P&A) reste globalement dynamique (697,3 M€, +6%). Cependant les détaillants (35% du marché) stagnent à +0,5%, tandis que les GSS (33%) sont en progression de 7,5%, les GSA (7%) de 4,5% et internet (25%) grimpe de 13%. Si les détaillants sont les champions des cadres, fourches et composants, il leur appartient aussi de développer l’équipement de la personne encore trop sous-représenté, bien que générateur de marges.

Parmi les perspectives et tendances, les industriels mettent en avant l’intégration des composants, la connectivité et la personnalisation des produits en fonction de l’usage ou du goût de l’utilisateur.