Courchevel s’allie à Millet, Plum et Dynastar


Après quatre années de collaboration avec la marque Dynafit, le club Courchevel Sports Alpinisme a renouvelé ses partenariats. Millet, Plum et Dynastar deviennent les marques partenaires pour l’ensemble des manifestations organisées par le club en plus d’être chacune sponsor-titre d’un événement.

Millet devient ainsi le sponsor-titre des épreuves du Ski Touring Courchevel, les fameuses montées du mercredi soir organisées de décembre à mars (17 courses) sur la piste dédiée au ski de rando. «Le Ski Touring Courchevel connaît un succès grandissant, nous avons enregistré 2.070 départs la saison dernière et nous en espérons un peu plus cet hiver», indique Hervé Franchino, responsable des événements. «Nous sommes très contents d’avoir Millet comme partenaire, nous avons déjà collaboré l’hiver dernier sur la Coupe du monde, ainsi qu’avec Plum», ajoute-t-il.

Mathéo Jacquemoud ©Courchevel-Sports-Alpinisme

Mathéo Jacquemoud
©Courchevel-Sports-Alpinisme

La marque de fixations devient quant à elle partenaire du challenge ski/trail de kilomètre vertical, la Plum KV Courchevel. «Nous avons spécialement créé une piste de 1.000 mètres de dénivelé, longue de 5 km. Il y aura quatre montées à ski en hiver et quatre montées en trail en été», explique Hervé Franchino. «La clientèle des traileurs nous intéresse dans la mesure où ce sont souvent aussi des adeptes de ski alpinisme», souligne Albert Félisaz. Plum et Courchevel sont d’ailleurs tous deux partenaires du champion Mathéo Jacquemoud, lui-même skieur et traileur.

Erik Clavery ©Courchevel-Sports-Alpinisme

Erik Clavery
©Courchevel-Sports-Alpinisme

Pour sa part, Dynastar arrive sur le X3 Courchevel, course multisport qui associe le vélo, le trail et le ski-alpinisme. «Nous avons accueilli 400 concurrents en avril dernier et nous visons 600 personnes pour la prochaine édition», indique Hervé Franchino. «Cela correspond à Dynastar d’être sur un événement décalé, révélateur de tendances, mais surtout cela permet de nous adresser à un public se sportifs plus large», explique Laurent Richard, nouveau manager de Dynastar. Il ne reste plus au groupe Rossignol-Dynastar qu’à acquérir une marque de vélos et à se lancer dans le trail !