Chambéry : succès des 1ères Assises nationales du vélo électrique


Assises VAE BDAvec plus de 450 personnes présentes, les 1ères Assises nationales du vélo électrique, organisées par la GTA à Chambéry les 2 et 3 novembre derniers, ont enregistré un franc succès. Spécialiste de la randonnée sous toutes ses formes, à pied, en cyclo, en VTT, à cheval ou motorisée, l’association Grande Traversée des Alpes (GTA) a pris l’initiative d’élargir le cadre de ses Assises annuelles sur l’itinérance, pour appréhender la question du VAE dans son ensemble. Car, autant le sujet du VAE urbain comme mode de transport alternatif a souvent été abordé, autant les problématiques liées au VAE de loisir et a fortiori au VTT électrique, suscites de nombreuses questions, comme en témoigne la forte participation à ces premières Assises. « Nous avons lancé cette année le premier itinéraire de la GTA pour vélos électriques, baptisé les Petites routes du soleil. Nous nous sommes aperçus qu’il y avait une forte demande d’information de la part de tous les acteurs professionnels, qu’ils viennent de l’industrie, du tourisme ou des territoires. D’où l’idée d’ouvrir le champ des discussions de nos Assises en abordant la technologie, l’apprentissage, l’économie, le sport l’environnement, etc. En réunissant tous les acteurs concernés, publics et privés. Il ne s’agissait pas de s’auto-congratuler en disant le VAE c’est formidable ! Mais de mettre à plat les problèmes, les interrogations ou les a priori, d’échanger les expériences pour apporter des solutions au développement du vélo électrique de loisir », explique Muriel Faure, directrice de la GTA.

C’est un programme très étoffé de conférences et tables rondes qui était proposé, avec notamment un atelier sur le VTT électrique animé par Outdoor Experts. Les organisateurs ont évité, pour des premières assises qui se voulaient nationales, le piège de centrer les débats uniquement les Alpes en allant chercher des expériences dans d’autres massifs ou régions de France. Accompagnée par Univélo (la fédération des industries du cycle), la GTA réfléchit déjà au format de la seconde édition, en développant et en ouvrant peut-être la partie salon et essais au public.